La crèche et les Rois Mages à Cinecittà et au cœur du monde

Posted on 02 janvier 2016

Roma-TerminiDans le train de Milan à Rome, un straccione, un semi clochard, qui parle avec son chien couché entre ses jambes de façon on ne peut plus démocratique, c’est-à-dire d’égal à égal, d’homme à homme, avec un fort accent romain : « Aho, viens plus près de papà, sinon tu vas te faire marcher sur la queue… Tu t’ennuies ? Moi aussi… on est bientôt arrivés, papà te prépare à manger à la maison… Pazienza, tiens, je te lis un article du journal… » Papà glousse de rire entre deux lignes en réajustant son bonnet qui lui tombe sur les yeux. Cet homme, n’était-il pas Schopenhauer ?

À l’entrée du train en gare, j’ai ramassé le journal abandonné avec l’article qui tant faisait rire Papà et son ami le chien, qu’il appelle « Nonno » – « grand-père » – le sage, en somme. Et j’ai traîné ma valise comme un compagnon affectueux et indulgent jusqu’à mon lieu de séjour, baigné d’un sentiment de respect.

Dans le hall de l’hôtel, une jeune maman, qui pourrait être une squaw iroquoise ou une pionnière mormon du Nouveau Monde ou une femme enfant de quelque shtetl de la vieille Europe transplantée dans un kibboutz des terres bibliques allaite son enfant, flottant entre ciel et terre. Cette femme, n’était-elle pas Marie ?

Podemos-Espagne-Syriza-Grece-Europe-livree-communisme-e1434466355467Dans la chambre du dernier étage qui s’ouvre sur une piazzetta – une église, un bar, une fontaine –, je m’étends sur le lit et, le ciel, la coupole et les toits plein les yeux, je m’assoupis sur l’article du philosophe romain et de son pair quadrupède. Quand je rouvre les yeux, tout n’est plus qu’un rêve : « Il était une fois une maire – alcalde – de la très chrétienne capitale du royaume de Castille, la ville de Madrid, qui voulut flatter le diable en supprimant la crèche de Noël. » Mais le peuple s’étonna et exprima son chagrin, et celle qui fut élue au nom du Bien du peuple par la grande agence publicitaire mondialiste de Podemos, la señora Manuela Carmena, concéda que l’on laissât une crèche dix fois plus petite, par pitié pour les enfants, en assortissant cette mesure punitive toutefois d’un autre châtiment : les Rois Mages, cette année, au nom de l’inflexible loi sur la représentation paritaire, seraient des femmes, affublées d’une barbe postiche. Près de deux mille ans après Marc Aurèle, on assistait au retour de Kyrios Kaisar (César le Seigneur) et à l’Anathema esse a Christo (la malédiction du Christ). Car c’est bien contre le pouvoir terrestre que se sacrifièrent les premiers chrétiens, qui payèrent de leur vie le crime d’avoir désacralisé l’ordre politique. Aujourd’hui, le pouvoir politique doit nier toute divinité afin de prendre sa place, au nom du Bien du peuple – un décret qui exclut le Pardon, crime suprême de la religion céleste aux yeux de l’impitoyable religion terrestre.

adoration_des_rois_mages-2Je pensais à Marc Aurèle, et à César, souverains lettrés que je salue avec respect, et aux Rois Mages en me promenant dans les allées de Cinecittà en cette après-midi lumineuse du Jour de l’An quand je me perdis dans le vaste décor d’une reconstruction du temple de Jérusalem et là, je vis la crèche, le nid, le foyer que le pouvoir politique  voulait abolir – pour sauvegarder la loi du plus fort qu’avaient reniée le peuple qui a donné le Christ au monde et le peuple que le Christ a engendré. Et je vis débarquer de la mer et traverser cette scène Melchior, Balthazar et Gaspard et les écritures de l’Excerpta Barbari danser devant mes yeux, loin du calcul des mortels, pour la plus grande gloire céleste et celle des hommes.


Responses are closed for this post.

Recent Posts

Tag Cloud

Adelphi Alberto Sordi Alexis de Tocqueville André Gide Anthony Burgess Baudelaire Biagio Marin Boris Iampolski Burgess C. S. Lewis Ceszlaw Milosz Chantal Akerman Edouard Limonov Ennio Flaiano Federico Fellini Fellini Gaspare Gozzi Jean-Luc Godard Jean Eustache Jeremias Gotthelf John Ruskin Jonathan Swift Joseph Brodsky Joseph Roth La Repubblica Le Monde Leo Longanesi Maurice Samuel Michel Houellebecq Michel Onfray Mon cœur mis à nu Naples Nicolàs Gòmez-Dàvila Robert Walser Samuel Johnson Santa Maria delle Grazie Sellerio Serguei Dovlatov Stendhal Totò Valentina Polukhina Vassili Rozanov V S Naipaul W H Auden Zermatt

Meta

Brussell-express is proudly powered by WordPress and the SubtleFlux theme.

Copyright © Brussell-express