Une langue de plus

Posted on 12 juillet 2010

Augustin Dubois m’écrit que Michel Onfray a encore creusé le déficit du Monde en prônant les avantages de la langue unique, l’esperanto, « création, rappelle notre philosophe bobet (1), de Ludwik Zamenhof, un Juif de Bialystok. Dans cette cité, conclut le représentant de Paris à Caen, où la communauté juive côtoyait celle des Polonais, des Allemands et des Biélorusses, les occasions de ne pas se comprendre étaient nombreuses. »

Michel Onfray est le type de progressiste que Rozanov saisit assez bien il y a un siècle. « Il se demande chaque matin : voyons, qui pourrais-je bien tabasser aujourd’hui? »

« Tu ne vas quand même pas laisser passer ça! » s’esclaffe Augustin depuis Paris. Ces parigots, je me dis parfois, toujours les premiers à vous envoyer au casse-pipe… Je me sens un peu dans la peau de Evtushenko, quand on lui demanda de faire une déclaration à l’étranger sur les droits de l’homme en Union soviétique : « C’est toujours sur moi que ça tombe! hurla-t-il. C’est encore moi qui vais bouffer la merde! »

Mais bon, allons-y pour les droits de l’homme, quand les sans-culottes attaquent, il faut bien leur répondre. Alors voilà :

Tout d’abord, première remarque, le séminariste de l’église d’athéologie nous fatigue avec son philosémitisme à tout crin. « C’est trop, a-t-on envie de lui dire, vous prenez la pose, mon ami. » Comme le disait fièrement Joseph Roth, « les Juifs sont capables d’être aussi bêtes que les goys, et souvent même bien plus bêtes. »

Ensuite, on répondra au monolingue Onfray qu’en ce temps-là, en cette Europe bénie, Polonais, Allemands, Biélorusses et Juifs, loin « de ne pas se comprendre », se comprenaient à peu près tous entre eux et que l’incessant échange commercial ouvrait la voie à l’échange spirituel (plus multiculturel que l’Empire du Tsar ou du Kaiser, tu meurs). Ainsi, Joseph Roth, écrivain de langue allemande, comprenait suffisamment le russe pour écrire ses reportages informés sur la Russie soviétique publiés par le Frankfurter Allgemeine Zeitung et conclure sagement : « Je suis parti bolchévique, je suis revenu monarchiste. » (D’où la fameuse blague : « Il y a les bolchéviques et les pas-de-bol-chéviques.)  Zamenhof lui-même maîtrisait le russe, le polonais, l’allemand, l’hébreu, le yiddish, le latin, le grec, l’anglais, le français, et l’italien. A ce compte là, il pouvait s’amuser à créer une langue de plus. « Sacrés youpins! » comme s’exclama affectueusement Venedikt Erofeev quand on lui apprit qu’il avait été publié en Israël en russe (où grâce au ciel cette langue est en passe de devenir la deuxième langue du pays, comme l’espagnol aux Etats-Unis — et qui s’en plaindra? Les monolingues à la Onfray.)

En résumé, la langue unique est beaucoup plus propice à l’incompréhension entre les peuples que la richesse linguistique.

Bonus spécial brussell-express!

A tous ceux qui ont envie de rire en s’instruisant, brussell-express offre ces deux versions d’une scène du film Un americano a Roma, avec notre Albertone, la première dans le dialecte vénitien de Vicence (très sage et mélancolique, langue littéraire, intonation à la Bergman), la deuxième, dans l’original romain, langue très parlée, façon Ennio Morricone.

Alberto Sordi dans UN AMERICANO A ROMA

« On sior a Vicensa »

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=5Z4PNWw9XmI&feature=watch_response[/youtube]

« Maccheroni, ve distruggo! »

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=MV8AdNNQYrw&feature=related[/youtube]

(1) Bobet, bobette [adj. et n.]

Simple d´esprit, nigaud, niais. Diminutif de l´ancien français bobe, qui a désigné un bègue, puis un nigaud, et qui avait aussi le sens de tromperie.

Les gros bobets, maîtres à penser de l´armée, se sentent perpétuellement attaqués, eux et leur institution.

(Termes régionaux de Suisse romande et de Savoie)


No responses yet. You could be the first!

Leave a Response

Recent Posts

Tag Cloud

Adelphi Alberto Sordi Alexis de Tocqueville André Gide Anthony Burgess Baudelaire Biagio Marin Boris Iampolski Burgess C. S. Lewis Ceszlaw Milosz Chantal Akerman Edouard Limonov Ennio Flaiano Federico Fellini Fellini Gaspare Gozzi Jean-Luc Godard Jean Eustache Jeremias Gotthelf John Ruskin Jonathan Swift Joseph Brodsky Joseph Roth La Repubblica Le Monde Leo Longanesi Maurice Samuel Michel Houellebecq Michel Onfray Mon cœur mis à nu Naples Nicolàs Gòmez-Dàvila Robert Walser Samuel Johnson Santa Maria delle Grazie Sellerio Serguei Dovlatov Stendhal Totò Valentina Polukhina Vassili Rozanov V S Naipaul W H Auden Zermatt

Meta

Brussell-express is proudly powered by WordPress and the SubtleFlux theme.

Copyright © Brussell-express